04.12.2019 – “Hétérogénéité et cas singuliers lors de l’enquête de terrain : le rapport entre l’individuel et le collectif au moment de l’analyse des entretiens qualitatifs” – Christine Ludl, Lucie Lamy

Cette séance sera consacrée aux méthodes d’analyse des entretiens qualitatifs. Nous souhaitons réfléchir aux réponses à apporter, au moment de l’analyse, à la question des cas singuliers ou divergents, voire à une hétérogénéité du corpus, qui ont émergé lors de nos enquêtes respectives s’appuyant sur deux types d’entretiens différents, à savoir l’entretien semi-directif et l’entretien non-directif. Comment proposer une interprétation et une analyse sans « cohérentiser »1 à outrance une réalité complexe et parfois contradictoire? Que faire des cas isolés? Comment mettre en lien des récits produits et recueillis dans des contextes différents, parfois dans des conditions contraires à celles prônées par les manuels de méthode ? A partir de cas issus de nos recherches respectives, nous présenterons la manière dont nous avons traité ces problèmes.

1: Olivier de Sardan Jean-Pierre, « La violence faite aux données. De quelques figures de la surinterprétation en anthropologie », Enquête, 3, 1996, p. 31‑59.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.