17.01.2020 – Workshop du (PFR): “Ein immer noch geteilter Himmel ? Deutschlands Osten und Westen dreißig Jahre nach der Wiedervereinigung”

Béatrice von Hirschhausen, chercheuse associée du Centre Marc Bloch qui avait organisé le  projet de recherche: « PhantomGrenzen in OstmittelEuropa », organisera le 17 janvier 2020 le premier Wokshop du projet formation-recherche (PFR): „Ein immer noch geteilter Himmel ? Deutschlands Osten und Westen dreißig Jahre nach der Wiedervereinigung“ │ « Un ciel toujours partagé ? Sociétés et territoires allemands de l’Est et de l’Ouest, trente ans après la Réunification ».


Ce workshop vise à réunir les participants au projet afin de dresser un état de la question dans différents champs d’études et d’engager le dialogue interdisciplinaire. Ce premier workshop sera l’occasion de préciser les questionnements et les méthodes qui présideront aux travaux de terrain en mars 2020.

Le programme est porté par l’UMR Géographie-cités (Paris), le Centre B/ORDERS IN MOTION à l’Université Viadrina de Francfort/Oder et le Centre Marc Bloch.

Les media se sont fait largement l’écho au cours des derniers mois, de la dissymétrie entre les comportements électoraux des « anciens » et des « nouveaux » Länder. Trois décennies se sont écoulées depuis la chute du Mur mais les sociétés locales semblent avoir de part et d’autre des visions divergentes de leurs projets politiques.

Le projet entreprend une enquête compréhensive sur les expériences et les horizons d’attente des habitants de  villages situés sur l’ancienne frontière interallemande. Il s’agit d’analyser ce qui se joue, une génération après son effacement, au sein des sociétés locales est- et ouest-allemandes afin d’éclairer l’étonnante « frontière fantôme » apparue sur les cartes électorales. L’étude se focalise sur l’analyse des sociétés rurales, rarement étudiées, mais essentielles à sa compréhension.

Le programme propose à une équipe interdisciplinaire et franco-allemande composée d’étudiant.e.s de Master, de (post-)doctorant.e.s et de chercheur.e.s confirmé.e.s de revenir sur les terrains de deux thèses en ethnologie/anthropologie sociale, conduites dans les années 1990 au voisinage du Mur, entre Bavière, Hesse et Thuringe, par Valentine Meunier et Daphne Berdahl. Leurs travaux avaient mis l’accent sur les ambivalences du passage de situations périphériques « au bout du monde » à une certaine centralité dans l’Allemagne réunifiée ; ils avaient mis en lumière les spécificités de leurs situations « liminales », « betwixt and between», entre deux mondes. Qu’en est-il aujourd’hui ? Comment est vécue et comprise la réunification ? Comment les pratiques et des imaginaires sociaux se sont-ils recomposés depuis ? Repère-t-on « à l’Est », les effets d’une « périphérisation » (« Peripherisierung ») mise en lumière par des travaux postérieurs ?

Pour plus de détails, voir https://cmb.hu-berlin.de/kalender/termin/premier-workshop-du-projet-formation-recherche-pfr-ein-immer-noch-geteilter-himmel-deutschland/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.