01.12.2020 – « Usages du droit au retour dans l’Italie du Nord-Est : entre nouvelles migrations et transmission familiale » – Melissa Blanchard

Tandis que dans plusieurs pays d’Europe le débat civil, dominé par le thème de la crise (migratoire, économique, sanitaire), s’enlise autour de la fermeture des frontières aux nouveaux migrants, des législations peu connues permettent aux descendants des émigrés de rentrer dans l’espace européen en tant que nationaux, soit par des mesures d’aide au retour, soit par des mesures préférentielles d’acquisition de la nationalité.

En Italie, grâce à ces cadres juridiques, de nouveaux mouvements migratoires sont apparus au cours des vingt dernières années, notamment en provenance d’Amérique latine, d’où « reviennent » chaque année plusieurs milliers de descendants d’émigrants italiens. Ces migrations constituent un point aveugle de la recherche et du débat civil, car elles jouissent d’une légitimité juridique a priori. Cette communication se fonde sur une enquête ethnographique réalisée entre 2012 et 2019 dans le Trentin, une région de l’Italie du Nord-Est, avec plusieurs familles de descendants d’émigrants italiens, originaires d’Argentine et du Chili. Elle examine, d’une part, les manières dont les acteurs se saisissent du droit au retour et à la nationalité italienne. D’autre part, elle analyse les conséquences du recours à ces législations sur les familles des émigrants, tout en questionnant la notion même de retour.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.