17.12.2020 – « L’invention d’une frontière sanitaire. La frontière franco-allemande face aux premières pandémies (fin XIXe siècle-1914) » – Benoit Vaillot

Au tournant du XXe siècle, les gouvernements français et allemand prennent des mesures visant à prémunir leur territoire respectif contre les premières pandémies. Ces épidémies, celle de choléra en particulier, lancent un sérieux défi aux États, car elles ignorent les frontières. La souveraineté est contrainte de se transformer pour protéger la santé des populations ; le concept de biopolitique forgé par Michel Foucault permet de saisir ce qui s’exprime alors de façon spectaculaire à la frontière franco-allemande. Or les questions sanitaires sont souvent absentes des études portant sur les frontières à l’époque contemporaine, alors même que toutes y ont été confrontées à partir du milieu du XIXe siècle. En nous appuyant sur les travaux d’Alison Bashford et de Patrick Zylberman, qui articulent la lutte contre les épidémies avec la construction de l’État-nation, nous proposons d’étudier la construction de la frontière franco-allemande dans sa dimension sanitaire au tournant du XXe siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.