20.04.21- Rencontre de rentrée du groupe « Migration en temps de Covid-19 » – Compte-rendu

Par Nikola Tietze

L’échange autour des projets et des intentions de recherche entre les participants à cette rencontre a révélé quatre axes thématiques à propos « migration en temps de Covid-19 »

  • L’ethnographie du vécu et de la gestion de la crise du Covid-19.

Cette thématique renvoie à la problématique de faire du terrain en temps de Covid-19 et d’accéder à des données sur les situations de migrants. Elle soulève, d’abord, la question des méthodes de recherches et du besoin d’explorer davantage des terrains onlines et des outils électroniques. Il serait intéressant de recenser des expériences déjà faites avec ce type de terrains et de regarder des discussions sur ces outils dans des domaines autres que les études sur la pandémie. Ensuite, nous pourrions établir un répertoire des études déjà en cours et qui envisagent de rendre compte des situations spécifiques durant la pandémie. Nous pensons par exemple à des études comme « Confinement, conditions de vie et inégalités – COCOVI » (deux numéros de Population et Sociétés n°578 et n°579 sont consacrés à COCOVI), celles du Projet MigraChiCovid, sous la direction de Simeng Wang (CNRS, Cermes3) ou encore celle portant sur des « récits confinés », menée par les anthropologues Pierrine Didier et Véronique Duchesne.

Par ailleurs, les défis méthodologiques d’une ethnographie de situations en temps du Covid-19 amènent aussi à explorer le travail artistique et ses spécificités de mettre la focale sur le vécu et les expériences.

Exemples :

https://www.collegedesbernardins.fr/content/plaidoirie-pour-une-jurisprudence-patrick-bernier-et-olive-martin

  • La gestion sanitaire et le rapport à l’institution, à l’administration ou la bureaucratie.

L’année dernière a montré, sous multiples aspects et dans divers domaines, l’impact de la gestion sanitaire sur les rapports entre les institutions étatiques et les organismes de l’action publique, d’un côté, et les personnes, notamment les migrant.es, de l’autre. Des catégories administratives ont été redéfinies ou nouvellement introduites, des routines au guichets ont été mise en question, des interactions ont été suspendues/interrompues ou encore de nouvelles formes de travail, notamment dans le travail social, ont été expérimentées. Il s’agit de réfléchir sur les conséquences de ces transformations, dans une perspective historique et multi-située, en prenant compte à la fois la fabrique des règles sanitaires et des particularités et les professions dans les différents domaines de l’action publique et des règles sanitaires.

Exemples :

Aissatou Seck, Covid 19 au Sénégal en 2020 : Gestion étatique, perceptions et postures des populations dans la capital dakaroise, sur le blog « la bureaucratisation des sociétés africaines ».

Benoit Vaillot, L’invention d’une frontière sanitaire. La frontière franco-allemande face aux premières pandémies (fin XIXe siècle-1914)

Pour le travail social, cf. par exemple ogsa AG Migrationsgesellschaft (éd.), Soziale Arbeit in der Postmigrationsgesellschaft. Kristische Perspektiven und Praxisbeispiele aus Österreich.

  • Migration de travail en temps de Covid-19 et différentiations de la liberté de mouvement

La mobilité internationale et transfrontalière de travail a été fortement impactée par la crise de Covid-19. Des restrictions de mobilité ont particulièrement touché les travailleur.es avec des protections sociales et sanitaires précaires, voire inexistantes, c’est-à-dire les travailleur.es à la fois dans le secteur informel, où travaillent nombreux migrant.es avec des statuts de résidence précaire ou ‘sans papier’, et dans le secteur saisonnier (dans l’agriculture, le care, sur les chantiers ou dans des abattoirs). On a pu observer des inégalités et des discriminations par rapport aux « travailleur.es non-mobiles et nationaux » face aux conditions des quarantaines imposées, de l’accès aux tests, aux soins etc. En même temps, des règles spécifiques d’emploi ont été établies en fonction des secteurs économiques, reposant essentiellement sur une main-d’œuvre mobile, par exemple la récolte des asperges en Allemagne ou l’aide à domicile pour des personnes dépendantes en Autriche. Il serait intéressant de s’interroger sur ces différentiations, souvent dans l’ombre du droit du travail et du droit social, et sur les différents régimes de restrictions de la mobilité à l’intérieur de l’Union européenne.

Par exemple :

Boatca, Manuela: [Thou shalt] Honour the asparagus!: Romanian Agricultural Labour in Germany during the COVID-19 Season. 11.05.2020

Benjam, Raluca : Covid_19 and Disposable Migrant Workers. Verfassungsblog, 16.04.2020.

Safuta, Anna & Noack, Kristin: A magnifying glass for precarity and unfulfilled care needs. Friedrich Ebert Stiftung. 30.07.2020

Kovats, Eszter: European Solidarity? What European Solidarity? Care chains and East-West inequalities during the corona crisis. Friedrich Ebert Stiftung.16.04.2020

  • Les transformations et nouvelles formes des solidarités

Durant la crise, les solidarités mises en place par l’Etat et en œuvre par l’action publique, ont été mises sous pression. Dans certaines situations, par exemple au Maroc, la crise a accéléré, face aux urgences sociales et sanitaires durant la pandémie, la généralisation de la protection sociale et de l’accès aux soins. Dans d’autres, la crise a affecté les solidarités familiales ou communautaires, notamment en raison des restrictions de la mobilité ou a fait émerger de nouvelles formes de solidarité. L’intérêt de recherche dans le groupe porte notamment sur le rôle des ONG et sur les effets de leurs interventions sur les dynamiques solidaires.

Cf. à ce sujet :

Koly Fall, Solidarité et pratiques informelles dans les organisations communautaires : études de cas à Adéane et à Coubannao dans la région de Ziguinchor. Le prochain numéro de Culture, Practice & Europeanization – dirigé par Stefanie Börner – sera consacré aux Practices of solidarity during COVID


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.