08.02.2022 – Les mobilités et les migrations des responsables locaux nationaux-socialistes, les Ortsgruppenleiter, dans les territoires annexés au IIIème Reich : l’exemple des arrondissements d’Eger dans les Sudètes et de Saverne en Alsace – Pascal Schneider

Cette intervention posera la question des mobilités et des migrations des responsables nationaux-socialistes locaux, les Ortsgruppenleiter, dans les territoires annexés au IIIème Reich, dans une comparaison entre un arrondissement français en Alsace et un arrondissement des Sudètes en République tchèque.
En effet, on va essayer de voir et de comprendre les mobilités et les migrations avant, pendant et après l’annexion de leur territoire, de Français et de Tchèques, qui se sont mis au service du IIIème Reich, au niveau local. On étudiera également les conséquences de leur engagement et de leur nouvelle responsabilité, afin de savoir si cela a eu un impact positif ou négatif sur d’éventuelles mobilités. Ensuite, dans un contexte de guerre mondiale avec de très fortes mobilités et migrations, forcées ou volontaires, comment et quand ces responsables locaux ont-ils été concernés par des mobilités, voire des migrations ? De plus, avec un statut et une fonction identiques sur tout le territoire de l’Allemagne nazie, relève-t-on des similitudes ou des différences entre les Alsaciens et les Tchèques, et dans ces cas s’agit-il d’un comportement individuel, voire familial ou de celui de tout un groupe ?

Pascal Schneider (CMB / Sorbonne Université / Universität des Saarlands)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.