10.01.2023 – Abandonner la musique pour d’autres projets : la fin d’une grande carrière. Le cas d’une chanteuse de l’orchestre Orpheus XXI (Jordi Savall) – Alicia Voigt

L’orchestre Orpheus XXI a été créé par le chef d’orchestre Jordi Savall par le biais d’une subvention du programme Europe Créative de l’Union européenne en 2016. L’orchestre est composé de musiciennes et musiciens professionnels « immigrés ou réfugiés » selon les mots de l’orchestre (voir https://orpheus21.eu/fr/descriptif-du-projet/). Il doit permet aux musiciens et musiciennes de continuer à exercer leur métier d’interprète dans l’exil et d’enrichir cette activité par une activité de transmission auprès de jeunes et d’enfants qu’ils rencontrent à l’occasion d’ateliers pédagogiques.

Comment des musiciens et musiciennes en situation de migration peuvent-ils s’ajuster aux dispositifs de leur nouvelle société française ou allemande ? Et comment les dispositifs structuraux qu’ils rencontrent appréhendent-ils la musique : comme un outil culturel pour la société ? comme un outil d’inclusion pour les personnes qui se trouvent en situation de migration ? Comment les institutions et structures européennes et nationales, les associations, les organisateurs de concerts, les opérateurs culturels traitent-ils la question de l’altérité ?

Pour tenter d’éclairer ces questions, je me sers des outils du parcours, de la biographie et de la carrière (Zimmermann, 2013). Ces outils permettent de mettre à jour les dispositifs que rencontrent les musiciens et musiciennes en France et en Allemagne et ce que font ces dispositifs. Pour cette présentation, je m’essaie à cet exercice en partant d’un seul cas : celui de la chanteuse Azmari Nirjhar.

Azmari est une chanteuse bangladaise. Elle commence à chanter dès l’enfance avec sa grand-mère. Elle développe une grande carrière dans la musique avant de quitter son pays en 2015 sous la menace de fondamentalistes musulmans : elle a fondé une association qui vient en aide à des femmes birmanes et ceux-ci n’acceptent pas que certaines d’entre elles ne soient pas musulmanes. En France, elle s’engage de nouveau dans deux associations. Elle participe à l’orchestre Orpheus XXI fondé par Jordi Savall. Parallèlement, elle prend un travail dans un hôtel pour pouvoir vivre financièrement. Elle n’a plus le temps pour la musique. À cela s’ajoutent des problèmes de santé qui lui font définitivement arrêter le chant. Elle se dirige maintenant vers l’entrepreneuriat ou l’enseignement de l’anglais. Nous verrons comment Azmari construit son parcours, sa biographie, sa carrière en France, entre capacité d’agir et contraintes imposées ou ressources offertes par divers dispositifs. Comment Azmari abandonne-t-elle en France sa carrière de chanteuse pour se tourner vers d’autres projets ?

Alicia Voigt (CMB / EHESS)



Citer ce billet
llamy (2023, 9 janvier). 10.01.2023 – Abandonner la musique pour d’autres projets : la fin d’une grande carrière. Le cas d’une chanteuse de l’orchestre Orpheus XXI (Jordi Savall) – Alicia Voigt. Mobilität, Migration und räumliche Neuordnung | Mobilités, Migrations, Recomposition des espaces. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/trmf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.