Glossaire des malentendus

Des recherches franco-allemandes dans les domaines « Mobilités, migrations et recomposition de l’espace »

Nikola Tietze

La recherche interdisciplinaire franco-allemande dans les domaines « mobilité », « migration » et « recomposition de l’espace » offre de nombreux malentendus. Ces derniers n’émergent non seulement de la question de savoir quelle est, d’une langue à une autre ou d’une discipline à une autre, la traduction appropriée des concepts théoriques et méthodologiques. Egalement, ces « malentendus » reflètent des interactions et interdépendances à la fois entre les sciences sociales et humaines et la constitution des Etats-nations  et entre celles-ci et des processus et événements politiques, économiques, juridiques et sociaux.

Notre glossaire repose sur l’idée que les « malentendus » représentent un levier pour approfondir et élargir les interrogations sur les problèmes empiriques, les approches méthodologiques et sur les concepts théoriques en sciences sociales et humaines. Au lieu d’évacuer les problèmes par des formulations trompeuses ou d’en lisser les contradictions, le glossaire explore « les malentendus » que les auteurs des notices ont rencontrés au cours de leurs recherches respectives dans les domaines de la « mobilité », de la « migration » et de la « recomposition de l’espace ». Dans chaque notice, un « malentendu » est, d’abord, décrit d’une perspective empirique, méthodologique, disciplinaire ou théorique spécifique, puis sont expliqués les difficultés et les problèmes associés à ce « malentendu », et enfin sont mis en valeur les significations et les potentiels du « malentendu » pour une production critique de connaissances.

Les notices du glossaire sont à géométrie variable. Elles ne prétendent en aucun cas à dresser un tableau systématique et complet de la recherche en sciences humaines et sociales. Les auteurs du glossaire partent de leurs expériences spécifiques et forcément diverses dans les recherches sur « mobilité », « migration » et « recomposition de l’espace ». Ils s’appuient, par ailleurs, sur les séminaires du pôle « Mobilité, migration et recomposition de l’espace » du Centre Marc Bloch. Pour « les malentendus » qui leur semblent importants mais pour lesquels ils ne se sentent pas compétents, ils invitent des collègues à écrire une notice.

Nikola Tietze


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.